Silence

Maintenant que j’en ai terminé avec le “carnaval des animaux”, qu’on me permette, durant quelques instants de réclamer le silence…

Et que lors de ce silence chacun veuille bien, un instant seulement, s’inquiéter et regarder autour de lui, toutes celles et ceux qui pour des tas de bonnes raisons ne peuvent ou ne veulent participer à cette agitation, à cette frénésie de consommation, à cette surenchère.

Qu’ils trouvent, dans ce silence, un peu de la tendresse, voire de l’amour qui leurs est dû.

A l’année prochaine !